Bretagne

La Bretagne : une région riche en traditions

 

bretagne

Trident granitique représenté par cinq départements : le Finistère, les Côtes-d’Armor, le Morbihan, l’Ille-et-Vilaine et la Loire atlantique (qui n’est plus rattachée administrativement au département de la Bretagne depuis le gouvernement de Pétain en 1941), la Bretagne est réputée pour ces nombreux sites exceptionnels tels que les alignements de Carnac, le site mégalithique de Locmariaquer, le Grand cairn de Barnenez à Plouezoc’h ou encore la pointe du Raz, le port de Cancale, les Monts d’Arrée ou la baie du Mont-Saint-Michel pour n’en citer que quelques-uns.

Si la Bretagne est la destination touristique préférée des français en ce qui concerne les activités nautiques, elle est aussi une terre de légendes où se croisent les chevaliers de la Table ronde, la fée de l’île de loc’h, les portes de l’enfer, une ville engloutie et de nombreux autres mythes et mystères.

Le littoral breton : une côte aux mille couleurs dominée par des falaises mystérieuses et jouxtées d’îles enchanteresses

Péninsule délimitée par la Manche et l‘Océan atlantique, la Bretagne détient le record en France de la plus grande façade maritime avec 2 800 km de littoral déchiré en dents de scie, et représente ainsi un tiers des Côtes françaises.

Chaque portion de la côte bretonne porte un nom lié aux couleurs des roches ou au climat : la Côte Sauvage, la Côte d’Émeraude, la Côte de granit rose, la Côte de grès rouge du Cap Fréhel, la Côte de Jade, ou encore les côtes sableuses de la baie d’Audierne par exemple. La physionomie de ces côtes nous offre donc une grande diversité de paysages.

La Bretagne c’est aussi 797 îles et îlots qui longent le littoral. Parmi cette myriade d’îles, quinze sont habitées en permanence. On les décrit comme étant à la fois rudes et douces, austères et riantes, proches et lointaines : ce sont les mystérieuses îles du Ponant. La plus grande est Belle-Ile-en-mer dans le prolongement de la presqu’île de Quiberon.

Les falaises sont basses au sud, avec 20 m d’altitude en moyenne, et plus hautes au nord et l'alternance de roches dures et tendres sur le littoral favorise encore une fois la diversité des paysages. La falaise la plus haute se trouve à Plouha dans les Côtes-d’Armor. Haute de près de 104 mètres d’altitude, elle est le point culminant d’une côte sauvage rocheuse et longue de 14km abritant entre autres des criques inquiétantes et une chapelle aux fresques effrayantes...

bretagne

Un climat océanique doux et changeant

Contrairement à beaucoup d’idées reçues, la Bretagne possède un climat océanique doux apporté par le courant du Gulf Stream où vents et marées font varier les ciels et la saison plusieurs fois dans une même journée. L’ensoleillement y est de plus de 2000 heures par an en moyenne de Lorient à Pornic.

L’agriculture en Bretagne : de l’élevage à la culture maraîchère

L’agriculture conserve toute son importance dans cette région. Elle est essentiellement tournée vers l’élevage, bovin, porcin et avicole. La culture fourragère y étant aussi par conséquent très développée.
Les produits laitiers bretons, issus des élevages s’exportent dans le monde entier. Dans les spécialités régionales, on trouve par exemple le lait Ribot, un lait fermenté qui fait partie de la culture gastronomique bretonne.

En deuxième position, c’est la culture maraîchère qui domine : l'une des premières régions agricoles françaises est l'Argoat dans les Côtes-d’Armor. On y cultive principalement l’artichaut, le chou-fleur, le coco de Paimpol ou encore l’oignon rose de Roscoff.

L’agriculture bretonne recèle d’autres spécialités régionales à découvrir tels que les pommes de terre primeurs de l'île de Batz, les fraises de Plougastel, le melon petit-gris de Rennes ou la châtaigne (teillouse) de Redon.

La pêche bretonne : entre chalutiers hauturiers et navires de pêche côtière

Première région française pour la pêche, la Bretagne est aussi spécialisée dans l’aquaculture et la conchyliculture : élevage de coquillage, huîtres, moules, coques, palourdes…
Tous les types de pêche cohabitent donc en Bretagne : pêche industrielle et semi industrielle pêche au large et pêche artisanale côtière d'espèces de haute valeur comme les langoustines, ou les coquilles Saint-Jacques. On y trouve donc les principales espèces de poissons et crustacés.

Boissons locales : bières, cidre et compagnie        

La Bretagne se distingue aussi par la diversité de ses boissons locales. Parmi les plus connues, nous pouvons citer la bière, le cidre, le chouchenn et le lambig.

Il existe une quinzaine de bières traditionnelles bretonnes différentes : rousses, bondes, brunes, dorées, ambrées, ou encore aromatisées au whisky, au blé noir ou aux baies de sureau. La « mor Braz » est un exemple de l’originalité des bières bretonnes : c’est une bière naturelle à l’eau de mer que les grands chefs utilisent dans leur cuisine.

Spécialité bretonne par excellence, le cidre est l’incontournable compagnon des soirées crêpes et galettes. Il est fabriqué à base de pommes et mélangé à de l’eau de vie. On distingue le cidre doux, le cidre brut et le demi-sec.

Le Chouchenn est un alcool à base de miel. Comparable à l’hydromel, il se consomme à l’apéritif. Une légende veut que parfois, le venin de l’abeille reste dans cette boisson à base de miel, et que certaines personnes non sobres et peu attentives basculent sur le dos.

Le muscadet est le seul vin breton qui bénéficie de l’AOC depuis 1936. Ce vin blanc sec accompagne brillamment les huîtres, les coquillages et toutes sortes de poissons et fruits de mer. La légende raconte qu'au Moyen Âge, il fut apporté d'Orient par un moine…

bretagne

La gastronomie bretonne : simplicité, authenticité et qualité

Longeant l’Océan et la Manche, la gastronomie bretonne est réputée pour ses plateaux de fruits de mer et sa célèbre cotriade, mais aussi, et surtout pour sa pâtisserie pur beurre breton !

Le vrai plateau de fruit de mer régional : coquillages et crustacés sur lit de goémon

Sa composition varie évidemment selon les côtes, la saison et les aléas de la pêche, mais on y retrouve en général des crustacés cuits (langoustines, moules, araignées de mer, tourteaux, étrilles, crevettes roses ou grises) et des coquillages crus (praires, palourdes, clams…) ou cuits dans un bouillon comme les bigorneaux et les bulots.
La Cotriade, dérivée du nom breton "kaoteriad" : « contenu d'une marmite », est une spécialité morbihannaise. C’est un plat populaire traditionnel élaboré avec les espèces locales de poisson, de crustacés, de légumes et d'aromates.
Les produits issus de la pêche bretonne sont particulièrement réputés pour leur très grande fraicheur.

Gourmande pâtisserie bretonne : un vrai péché…

Entre crêpes, galette, palets, caramels, biscuits et gâteaux bretons, il y a plus que de quoi se régaler en Bretagne !

Confectionnées à base de sarrasin (galette de blé noir) ou de froment, sucrées ou salées, les crêpes et galettes bretonnes sont réputées dans toute la France et restent un des produits phares de la Bretagne.

Le top trois des gâteaux bretons :

Le Kouign-Aman : Plus difficile à épeler qu’à déguster, ce gâteau au beurre est un véritable péché gustatif et l’un des gâteaux les plus caloriques au monde, mais tellement bon... Spécialité bretonne par excellence, vous n’en trouverez pas ailleurs ! À goûter et déguster absolument une fois dans sa vie, au moins par curiosité culinaire.

Le Far breton : C’est un gâteau aux pruneaux riche en beurre également, cuit au four et très nourrissant. En breton, il s’appelle le farz-fourn (far au four) et se décline de plusieurs manières : certains le cuisinent avec des raisins ou des cerises plutôt que des pruneaux.

Le gâteau breton : Doré et fondant, il faut idéalement le déguster avec une boule de glace et une bolée de cidre brut, ce gâteau typique pur beurre se démarque par le fait qu’il se conserve plusieurs mois !

bretagne

Diversité des pains traditionnels bretons :

Dans les pains traditionnels bretons, on distingue la couronne moulée, le petit maigret ou encore le pain mirau. Bien connu dans la région de Saint-Brandan où il est fêté chaque année, le pain mirau contient un faible pourcentage de farine, ce qui lui confère une certaine fraîcheur. Le pain chapeau lui, se compose de deux boules superposées et le plain plié est un pain original replié sur la pelle à la mise au four.

Son cousin du Finistère, le pain de Morlaix, a une pâte plus dense et une forme plus carrée. Dans cette même région, on pourra trouver le bara miche (« miche de pain ») ou le bonimate.

Le pain rennais, spécialité d’Ille-et-Vilaine ressemble à une large galette à la surface quadrillée.

Dans les Côtes-d’Armor on trouvera le monsic de Cornouailles et le pain saumon.

Autrefois appelé biscuit de mer, le pain bateau est cuit deux fois, ce qui lui permet de se conserver très longtemps. Originaire du Morbihan, il se distingue par une croûte noire très épaisse. Enfin le gochtial, mi-pain mi brioche, est une spécialité de la presqu’ile de Rhuys qu’on peut retrouver sur une bonne partie du Golfe du Morbihan uniquement. En breton, gochtial signifie pain-gâteau.

Confiserie et galettes : fleuron de la gastronomie bretonne

Leur réputation n’est plus à faire, les galettes de Pont-Aven ne sont pas apparues dans les répliques cultes de Jean-Pierre Marielle par hasard. Les palets bretons sont eux aussi unanimement reconnus : épais d’un centimètre environ, ces palets au bon goût de beurre salé se dégustent volontiers avec un bon café.

Les non moins célèbres caramels mous au beurre salé sont une grande spécialité de la confiserie bretonne traditionnelle. Les deux plus connus sont le Salidou et le caramel breton, aromatisés à la fleur de sel de Guérande.

Niniches et cuchettes : les cuchettes sont des sucettes aux arômes naturels de fruits. Quand aux niniches, ce sont des bonbons créés en 1946 par Raymond Audebert, maître confiseur à Quiberon, dont la forme et le mode de dégustation l'apparentent de près à la sucette. Les plus réputées sont bien sûr les niniches de Quiberon.

Pour finir, il vous restera à découvrir la crème de Salidou : une onctueuse crème de caramel au beurre salé qui accompagne à merveille glaces, crêpes, mousses et desserts !